Les conseils de santé bucco-dentaire

Cabinet des Docteurs Papahadji Roubaud, Chirurgiens Dentistes, Marseille 13008

L'inlay/onlay

Lorsque la dent est endommagée sur un volume trop important pour être restaurée par un amalgame ou un composite, les inlays/onlays la reconstituent de manière plus durable.

 

Il s'agit d’une pièce sur mesure réalisée en métal ou en céramique, qui remplacera la partie manquante de la dent.

 

La résistance mécanique des inlays et des onlays est souvent meilleure que celle des amalgames et des résines. Ils durent ainsi plus longtemps.

Par ailleurs, les inlays et les onlays permettent d’obtenir un scellement de meilleure qualité qu’avec une obturation classique, ce qui réduit le risque de reprise de carie et les problèmes d’inflammation gingivale.

Dans le cas de caries de volume important, la réalisation d’un inlay ou d’un onlay permet parfois d’éviter de réaliser une couronne dentaire qui entraînerait un délabrement plus important de la dent.

Il est possible de fabriquer actuellement des inlays et des onlays esthétiques, en résine composite ou en céramique, qui reproduisent de façon exacte la teinte et la forme des dents.

 

Protocole

En première séance, la dent est préparée en nettoyant la carie, en supprimant un éventuel plombage précédent, et en taillant une cavité qui accueillera :

L'"inlay", lorsque la cavité se trouve à l’intérieur des parois de la dent.

L'"onlay", lorsque la cavité englobe une ou plusieurs parois.

 

Une empreinte dentaire est ensuite réalisée et envoyée au laboratoire avec les références de teinte.

L’inlay (ou l’onlay) sera fabriqué sur mesure, en un monobloc qui s’insèrera parfaitement dans la cavité.

 

Durant la deuxième séance, l’inlay est posé et collé dans la cavité de la dent.

L’adhésion chimique aux parois dentaires qui en résulte consolide l’ensemble et assure une meilleure étanchéité qui bloque toute infiltration bactérienne.

Contrairement aux obturations classiques, les inlays/onlays n’exercent pas de pressions sur les parois dentaires restantes, ce qui réduit le risque de fracture.